Contenu principal

Navigation par onglet

Qu'ont en commun ceux qui luttent le plus intensément pour contrer la criminalité?

sécurité publique intelligente. Regarder la vidéo. (en anglais).

Solutions pour la mise en application des lois et la gestion des urgences. Plus d'info.

Indépendamment de l'endroit où on les trouve — sur la rue ou dans des romans —, ils savent comment lire dans la tête des criminels et semblent être dotés d'un sixième sens qui les envoie sur le terrain de la prochaine urgence avant même qu'un événement se soit produit.

Avec la collecte de données qui se fait un peu partout pour toutes sortes de raisons, les résolveurs de problèmes réels disposent de nouveaux moyens pour affiner leur intuition. Pour des solutions adaptées à toutes les situations — de la congestion de la circulation aux brèches de sécurité —, les agences de sécurité publique peuvent rassembler de grands volumes de données disparates et se servir de l'analytique pour en tirer de nouvelles informations contextuelles et découvrir les tendances avant qu'elles se transforment en problèmes systémiques ou en événements de nature criminelle.

Le Centre d'opérations intelligentes IBM (ÉU) synchronise et analyse les informations rassemblées par divers systèmes. L'analytique faire ressortir des modèles qui aident les décideurs à prévoir les problèmes — plutôt que de simplement y réagir —, et à procéder à la répartition des premiers répondants sur la scène plus rapidement. Ce qui en découle, comme la police préventive, signifie de meilleurs services centrés sur les citoyens... qu'il s'agisse de minimiser les inconvénients, de surveiller les urgences ou d'éradiquer la criminalité.

Des citoyens plus en sécurité sur une planète plus intelligente

Le premier devoir d'un État est sans doute de protéger ses citoyens. Mais comment y parvenir dans un monde urbanisé qui devient de plus en plus interconnecté, rapide et imprévisible?

Au cours des dernières années, les directeurs généraux des villes, les chefs de police, les chefs des services d'incendie et d'autres administrateurs avant-gardistes ont fait beaucoup de progrès dans l'application de nouvelles technologies novatrices basées sur la collectivité pour réduire la criminalité urbaine et améliorer les services d'urgence. Mais les défis en matière de sécurité publique continuent de se multiplier. Heureusement, de nouvelles fonctions sont maintenant à la disposition des villes et contribuent à rendre les systèmes de sécurité publique non seulement plus connectés et plus efficaces, mais aussi plus intelligents.

Dans le monde entier, des dirigeants progressistes entreprennent un mouvement de transformation. Au lieu de simplement intervenir après les faits en cas de délits ou d'urgences, ils analysent les situations afin d'être en mesure non seulement de les prévoir, mais aussi de les prévenir. Pour y arriver, ils font appel à des systèmes intelligents qui saisissent les données provenant de milliers de processus, appareils et objets instrumentés et interconnectés, et ils appliquent de l'intelligence à cette masse d'informations afin de détecter les tendances et d'intervenir en temps réel.

Cela se voit aujourd'hui à New York, où les chefs des forces policières se servent d'outils d'analytique et de visualisation pour suivre les modèles de crimes à mesure qu'ils se forment. Le Real Time Crime Center, un système municipal, peut rapidement interroger des millions d'éléments d'information pour découvrir des relations et des points de connexion impossibles à trouver auparavant. L'analyse intégrée des informations sur les crimes, fournie en temps réel, a contribué à améliorer la sécurité publique, ce qui s'est traduit par une baisse de 27 % du taux de criminalité depuis 2001. New York est maintenant reconnue comme la grande ville la plus sûre des États-Unis.

Cela se voit aussi à Madrid. À la suite des attentats terroristes de mars 2004, la ville a créé un nouveau centre d'interventions d'urgence : aujourd'hui, si un citoyen est témoin d'un accident et fait un appel d'urgence, le système alerte simultanément la police, le service ambulancier et, le cas échéant, le service d'incendie. Le système intelligent détermine si les alertes provenant de diverses sources concernent un seul ou plusieurs incidents, et attribue les bonnes ressources en fonction des besoins sur le terrain.

La même chose se produit en Pologne, où l'identité des personnes et des véhicules peut être vérifiée instantanément dans une base de données de l'Union européenne. Le nouveau système a amélioré les opérations policières en réduisant le temps nécessaire aux recherches, en diminuant le nombre d'erreurs et en permettant à la police d'examiner les données et de détecter des menaces potentielles pour la sécurité locale et nationale lorsqu'il est utilisé aux frontières du pays. Dans l'ensemble, le système a permis d'augmenter de 66 % le nombre d'arrestations effectuées par la police polonaise en 2008.

Chicago est un autre exemple. Par le passé, les vidéos des caméras de surveillance servaient surtout à établir des preuves après un incident. Aujourd'hui, les répartiteurs du 911 ont accès aux images vidéo d'une multitude de caméras réparties dans toute la ville et dotées de fonctions d'analytique évoluées intégrées à l'infrastructure. Reliées à un réseau à fibre optique/sans fil, elles aident l'opérateur en lui fournissant potentiellement des images filmées sur les lieux mêmes d'un incident. Les images vidéo qu'il reçoit l'aident à envoyer immédiatement les bons services sur-le-champ.

IBM déploie des systèmes semblables partout dans le monde et travaille à renforcer les moyens utilisés pour protéger la vie privée des citoyens en brouillant les visages des gens filmés à moins qu'un incident ne soit détecté — dans ce cas, le personnel policier autorisé peut entrer un code pour voir des images claires.

Pour toutes les villes et les régions qui se disputent les talents, les investissements et la main-d'œuvre sur le marché mondial, la sécurité est un facteur essentiel à la qualité de vie globale. Voilà pourquoi la sécurité publique plus intelligente n'est pas seulement une responsabilité nationale, mais aussi une priorité pour le succès des entreprises, des collectivités et de la société civile dans son ensemble.

Bâtissons une planète plus intelligente.


 

Mettre les services policiers à jour dans les économies en développement

Moderniser le corps policier en employant de nouvelles technologies tombe simplement sous le sens, et peut même se traduire par un rendement positif considérable. Améliorer la protection du public va de soi. Les avantages économiques découlant de la réduction de la criminalité et de la simplification de la collecte et de l'administration des informations sont tout aussi importants derrière les scènes.

Dans les économies qui se développent rapidement, plus le taux de criminalité est élevé par rapport aux dépenses d'exploitation, plus le potentiel d'amélioration est grand, plus la justification financière est solide. Mais comment un pays en développement peut-il justifier le coût d'investissements technologiques?

Une étude effectuée par le Centre IBM en connaissances appliquées établit la base d'un argumentaire favorable à la modernisation et décrit la façon de commencer le processus. Lire cette justification financière en faveur de la modernisation des services policiers dans les économies qui se développent rapidement (ÉU).


 

La viabilité économique de nos villes va de pair avec leur sécurité

Les administrations publiques se tournent vers des avancées technologiques que les entreprises utilisent déjà — mode capter-répondre autonome, analytique évoluée, visualisation et modélisation informatique — pour rendre leurs systèmes de sécurité publique plus intelligents et se préparer à changer fondamentalement, c'est-à-dire à prévoir et à éviter les événements plutôt que d'y réagir.

Le côté social des villes plus intelligentes (liens en anglais)

Miami : nouveaux modèles pour affaires non résolues
Afin de compense le manque et la disparition de preuves dans de vieilles affaires, le service de police de Miami-Dade, qui assure la protection des 2,5 millions de citoyens du plus grand comté de l'État de la Floride, a recours à l'analytique pour fouiller dans les affaires résolues et pouvoir ainsi combler les lacunes et répondre aux questions des dossiers toujours ouverts. De concert avec des spécialistes d'IBM, ils ont créé un outil de modélisation des pistes appelé Blue PALMS (logiciel de modélisation des pistes par l'analytique prédictive).

Madrid, Espagne : leçons d'une attaque terroriste
Créé dans la foulée de l'attentat terroriste du 11 mars 2004, le centre intégré de sécurité et d'urgence (PDF, 179 ko, en anglais) de Madrid assure la coordination des ressources et des efforts entre divers services — police, incendie, routes, numéros d'urgence et unités de services ambulanciers, entre autres. Une vidéomosaïque de 27,5 m affiche la circulation à partir de caméras de surveillance, des plans contenant des données GPS, ainsi que l'état et l'emplacement du personnel.

Chicago, États-Unis : surveillance urbaine
IBM a travaillé avec la Ville de Chicago pour développer un bouclier virtuel qui est l'un des systèmes de sécurité urbains intelligents les plus avancés. Englobant un des plus importants déploiements de sécurité vidéo dans le monde, le système intègre la surveillance vidéo à grande échelle, la reconnaissance des plaques d'immatriculation, ainsi que des fonctions de recherche et d'analyse des tendances.

Vancouver, Canada : police proactive et préventive

Vancouver, Canada : police proactive et préventive
Les criminels exploitent les pannes de communications entre les autorités policières. Le service de police de Vancouver se sert d'un système de gestion très évolué qui lui permet de recueillir et d'analyser des données reliées aux crimes et de les partager avec d'autres services de police de la province. Ils sont ainsi plus nombreux à combattre la criminalité, à découvrir des tendances et à prédire de façon plus précise à quel moment et à quel endroit des crimes sont susceptibles de se produire.