Contenu principal

Navigation par onglet

L'administration des immeubles, un des postes comptables les plus importants


Chaque personne qui travaille dans un bureau traditionnel devrait, dès maintenant, prendre quelques minutes pour considérer ce qui l'entoure. Plus qu'un endroit où brancher un portable, l'immeuble où l'on travaille est un imposant système de systèmes. Et il y a de bonnes raisons de croire qu'il est responsable des plus grandes dépenses inscrites à l'état des résultats de l'entreprise.

Selon le Conseil national de science et de technologie des États-Unis, les immeubles commerciaux et résidentiels consomment le tiers de l'énergie mondiale. En Amérique du Nord, cela se traduit par 72 % de la production d'électricité, 12 % de l'utilisation de l'eau et 60 % des déchets non industriels.

Autre fait à considérer. Si la tendance se maintient, les immeubles seront les plus grands consommateurs mondiaux d'énergie en 2025 — consommant plus que le secteur des transports et le secteur industriel ensemble. Sans parler du fait que le pourcentage de gaspillage de l'électricité et de l'eau utilisées par les immeubles pourrait atteindre 50 %.

Ce que les immeubles tentent de nous faire comprendre
Alors que les immeubles verts sont construits avec des matériaux durables, les immeubles plus intelligents sont conçus pour une exploitation plus efficace. Encore plus important, ils sont pensés pour être en mesure de communiquer avec les divers systèmes qui les composent et de transmettre les informations qu'ils génèrent.

Étant donné la prolifération sans précédent des capteurs et des systèmes de contrôle intelligents depuis une dizaine d'années, beaucoup d'immeubles peuvent mesurer, détecter et voir l'état exact de presque tous les éléments qui les composent. Ces systèmes fonctionnent toutefois séparément — provenant de multiples fournisseurs, ils utilisent différents protocoles et mécanismes de transport. De même, ils évoluent à des rythmes différents. Pour comprendre un immeuble, pour le voir sous un angle holistique, il faut que les installations et les organisations TI collaborent à des niveaux supérieurs, ce qui engendre un besoin pour de nouvelles compétences transformationnelles à l'interne.

La seule chose qui va nous limiter,c'est notre imagination. Lasolution pour en arriver à des immeubles plus inteligente, et plus nous élaborons de règles, plus nous somes en mesure de hausser la productivité


 

Qu'est-ce qui rend un immeuble plus inteligente? Des systèmes qui se palent


 

Qu'est-ce qui rend un immeuble inteligente?

Qu'est-ce qu'un immeuble plus intelligent?
Davantage d'information sur la collaboration entre Johnson Controls et IBM pour offrir des solutions plus intelligentes, y compris l'instrumentation d'immeubles et l'interconnexion de leurs systèmes.

Dans notre propre cour : un immeuble plus intelligent chez IBM

La possibilité de collecter, d'analyser et de trier des données rapidement est cruciale aux fins de l'optimisation en temps réel de la consommation énergétique et des performances d'un immeuble plus intelligent. En témoigne l'un des projets internes d'IBM dans une installation de fabrication de 306 580 m² à Rochester, au Minnesota.

Au départ, plus de 250 000 points de capteurs étaient en mesure de fournir des informations. En réalité, ces données n'étaient pas toutes critiques. En fait, seulement un tiers, soit environ 80 000 points, changeaient suffisamment souvent pour être considérés comme devant être vérifiés sur une base routinière.

L'équipe a rapidement constaté que seulement 12 % des données changeaient d'état suffisamment souvent pour être échantillonnées aux fins de l'optimisation des performances et de la consommation énergétique. Ce qui a tout de même signifié 2 150 000 points d'information à collecter et à traiter chaque mois. Pour résoudre le dilemme — à savoir quoi faire de toutes ces données —, IBM a mis en œuvre sa solution de gestion des immeubles intelligents (ÉU) en partenariat avec Johnson Controls. Cela s'ajoutait aux améliorations apportées à l'immeuble au cours des 7 années précédentes, comme une meilleure isolation et un matériau de couverture de qualité supérieure. Même après avoir enregistré des succès sur 12 mois, cette solution a permis à l'équipe d'inscrire des économies supplémentaires de 8 % en matière d'énergie sur l'équipement surveillé.


 

Parmi les activités de gestion énergétique et environnementale qui suivet, quelles sont celles dans lequelles votre entreprise investit pour soitenir des initiatives écologuiques?

 

Quatre murs pour atteindre les objectifs de durabilité

Les immeubles plus intelligents peuvent réduire la consommation énergétique de 40 % ou plus. C'est sans compter les frais d'entretien associés avec l'efficacité de l'utilisation, des coûts qui peuvent diminuer encore de 10 à 30 %. Mais comment des programmes misant sur de plus grandes économies d'énergie améliorent-ils la durabilité dans l'ensemble?

Selon une étude effectuée conjointement par Gartner et TRIRIGA une entreprise IBM (en anglais), 91 % des organisations qui ont atteint leurs objectifs de gestion environnementale et énergétique ont investi dans des outils d'efficacité énergétique. On a également découvert qu'une majorité d'entre elles avaient investi dans des tactiques de haut niveau afin de réduire la consommation d'énergie dans leurs installations.

  1. Mise en place d'améliorations afin de réduire les temps d'arrêt et les coûts relevant de l'entretien
  2. Investissement dans des programmes de modernisation des immeubles afin d'améliorer l'efficacité des biens existants
  3. Mise en œuvre de programmes de gestion des espaces afin d'augmenter le taux d'utilisation des installations.

 

Seulement un tiers des répondants disent que la gestion de leur immeubles est écoresponsable

Un immeuble n'est pas une île

Un immeuble plus intelligent, c'est plus que quatre murs. Il est important de considérer comment un immeuble plus intelligent peut interagir avec son entourage, et l'effet qu'ont sur lui le milieu environnant ou les externalités.

ex-ter-nal-i-té [eksternalite]-nom féminin, pluriel estenmalités. 1. Avantage ou inconvénient externe. 2. Toute mesure a laquelle in attribue une couse ou qui a un effet sur l'exploitation d'un immeuble

Les variables à l'extérieur d'un immeuble sont nombreuses. Prévisions météorologiques, signalisations des systèmes d'urgence comme les alertes AMBER ou SILVER, gestion des demandes provenant des services publics ou d'activités liées au transport ou à la circulation. Il faut ajouter à cela que les immeubles sont maintenant considérés comme pouvant potentiellement servir à diverses fins — centrales à production combinée, réservoirs d'eau, fermes sur les toits. Les immeubles plus intelligents ne sont donc pas que des sources de données. Ils doivent également être des communicateurs bidirectionnels intelligents avec ce qui les entoure.

Près de un million de personnes dans le monde déménagent dans des villes chaque semaine. Pour répondre à cette croissance urbaine, il faut des immeubles et de l'énergie. Mais c'est aussi autant d'occasions de plus de faire jouer aux immeubles un plus grand rôle sur une planète plus intelligente — un système de systèmes qui prétend que les choses peuvent être mieux faites tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des immeubles.

Indice d'efficacité de immeubles plus inteligents.