Accès direct au contenu principal

Des champs pétrolifères plus intelligents

Commencer plus tôt l’exploitation. Améliorer les taux de récupération. Anticiper les problèmes.

Navigation par onglet

 

A series of conversations for a smarter planet. Smarter resources to fuel a smarter planet.

Les progrès scientifiques ouvrent la voie à des sources d’énergie entièrement nouvelles – soleil, vent, vagues, atome et autres. Mais ces sources ne seront pas viables du jour au lendemain. Pendant les prochaines décennies, nous devrons continuer à exploiter les énergies fossiles, enfouies dans les profondeurs de la Terre.

Sur le court terme, nous allons même devoir extraire plus de pétrole et de gaz naturel que jamais. La consommation d’énergie devrait en effet augmenter de 50 % dans les 25 années qui viennent. Et tout en préparant l’avènement du renouvelable, nous devons rendre l’ère actuelle des hydrocarbures plus efficace, plus économique et plus écologique.

Nous ne pouvons extraire aujourd’hui qu’environ un tiers du contenu des gisements, ce qui signifie que des milliards de barils restent inexploités. En même temps, le forage d’un nouveau puits isolé peut coûter 100 millions de dollars. Une optimisation de seulement 1,5 % du taux de récupération des puits existants permettrait de produire suffisamment de pétrole pour couvrir la consommation mondiale pendant six mois, avec les baisses de coûts qui s’ensuivraient pour les voyages, l’habitat, l’alimentation et les produits de grande consommation.

En bref, nous avons besoin de gisements d’hydrocarbures plus intelligents. Avec la collecte et l’exploitation d’énormes masses de données en temps réel sur la totalité du flux de production, un seul gisement peut générer à lui seul l’équivalent de 200 DVD de données par jour. Or il est essentiel de transformer ces données en informations utiles pour les prises de décisions en matière d’exploration, de production et de gestion.

Une exploration plus intelligente, c’est intégrer et traiter toutes les données pertinentes, géophysiques et autres, pour développer des modèles 3D des réservoirs. C’est aussi trouver des réserves jusque-là inaccessibles sur des sites difficiles ou dans la profondeur des océans. En partenariat avec des scientifiques du monde entier, Repsol fait appel à une technologie IBM d'imagerie sismique de nouvelle génération pour identifier des gisements de pétrole et de gaz invisibles aux techniques d’imagerie classiques.

Une production plus intelligente, c’est capturer les informations sur le volume et la qualité des gisements de pétrole et de gaz avant de forer de nouveaux puits. C’est réduire l’empreinte des forages et les risques de l’exploration tout en améliorant la sécurité et la fiabilité de l’exploitation. Une compagnie américaine s’appuie sur des méthodes inverses d’analyse des données sismiques et de physique des roches pour produire une vue complète et intégrée des ressources potentielles.

Une gestion des gisements plus intelligente fait appel à des capteurs intégrés – dans les tuyaux, les pompes et même à l’échelle de champs entiers – pour générer des données que l’on peut comparer avec des tendances historiques et exploiter pour optimiser les performances des puits. Un champ pétrolifère intelligent peut même assurer sa propre surveillance et être exploité par une équipe d’experts dispersés aux quatre coins du globe. En Norvège, StatoilHydro relie de puissantes capacités de détection en temps réel sur le terrain à des systèmes d’analyse collaboratifs pour accroître le rendement de ses gisements d’hydrocarbures.

Mais ce n’est pas tout. Être plus intelligent, c’est aussi anticiper les problèmes, voire s’adapter automatiquement pour les prévenir, et diminuer les risques pour les personnes et pour l’environnement. Nous avons aujourd’hui la capacité d’insuffler de l’intelligence dans le système qui nous sert à localiser, à extraire et à produire notre énergie – pour maximiser l’exploitation de la moindre goutte.

Bâtissons une planète plus intelligente.
 




Think