Accès direct au contenu principal

Actualités

Du Big Bang aux Big Data : ASTRON et IBM remontent ensemble jusqu’à la naissance de l’univers


Dwingeloo/Amsterdam, le 2 avril 2012 – ASTRON, l’Institut hollandais de Radioastronomie, et IBM (NYSE: IBM) ont annoncé aujourd’hui qu’ils vont collaborer pendant au moins cinq ans afin de mettre sur pied des systèmes informatiques à l’échelle exponentielle, extrêmement rapides et économes en énergie. Ces systèmes permettent de lire, de sauvegarder et d’analyser les gigantesques quantités d’informations générées par les radiotélescopes. La collaboration, qui porte sur un montant de 32,9 millions d’euros, est placée sous la bannière de Square Kilometre Array (SKA), le radiotélescope international de prochaine génération.

La collaboration, baptisée DOME (rappelant ainsi à la fois le dôme de protection des télescopes et la célèbre montagne suisse), se concentre sur le secteur des systèmes et matériaux de haute technologie (HTSM), un des secteurs les plus importants pour les pouvoirs publics. DOME reflète ainsi parfaitement l’ambition du ministère hollandais des Affaires économiques, de l’Agriculture et de l’Innovation (EL&I), qui s’est donné pour objectif de renforcer la position internationale des entreprises et des institutions scientifiques hollandaises.

« Avec ce projet, nous accueillons aux Pays-Bas des recherches révolutionnaires de stature internationale », explique M. Verhagen, ministre des Affaires économiques, de l’Agriculture et de l’Innovation. « Il s’intègre à notre ambition, qui est de continuer à faire partie de l’élite mondiale en matière de haute technologie grâce à une collaboration étroite entre les pouvoirs publics, les entrepreneurs et les chercheurs. »

La technologie à laquelle les deux partenaires travaillent sera entre autres utilisée pour développer Square Kilometre Array (SKA), le plus grand radiotélescope au monde, qui devrait être achevé en 2024. Ce télescope captera les rayonnements de l’univers afin d’en apprendre plus sur sa naissance. D’après les estimations des scientifiques, l’utilisation du télescope nécessite une puissance de calcul similaire à celle d’un milliard d’ordinateurs.

La collaboration unique entre ASTRON et le laboratoire de recherche d’IBM à Zurich se matérialisera dans le « Center for Exascale Technology » à Drenthe, où des scientifiques et des ingénieurs effectueront des recherches de pointe sur des ordinateurs de prochaine génération, ultrarapides et économes en énergie, offrant des applications aussi bien dans la région qu’aux Pays-Bas. Ils vont plus spécifiquement tenter de réduire la consommation électrique des ordinateurs avec l’aide d’accélérateurs sophistiqués et de puces empilées en 3D. Ils vont également étudier de nouvelles techniques de liaison optique, les systèmes de stockage haute performance et les « nanophotonics » (l’étude du comportement de la lumière à l’échelle nanométrique) afin d’optimiser le transfert de grandes quantités de données. « De vastes infrastructures de recherche telles que Square Kilometre Array nécessitent des systèmes informatiques extrêmement puissants pour traiter toutes les données », explique le managing director d’ASTRON, Marco de Vos. « La seule façon acceptable de bâtir et d’exploiter des systèmes de ce genre est de diminuer drastiquement leur consommation d’énergie. DOME nous donne une opportunité unique de tester de nouvelles approches en matière de Green Supercomputing, ce qui bénéficiera également à la société dans son ensemble. »

Harry van Dorenmalen, le président d’IBM Europe, déclare : « Si l’on prend le trafic Internet mondial quotidien et qu’on le multiplie par deux*, on arrive à la quantité de données qui seront collectées chaque jour par le radiotélescope Square Kilometre Array. C’est une forme extrême d’analyse de Big Data. Avec DOME, nous nous lançons dans un des projets scientifiques les plus intensifs en données jamais imaginés. En outre, les applications seront bien plus nombreuses que les seules recherches radioastronomiques. »

Le projet DOME a de nombreux avantages pour l’économie de la connaissance des Pays-Bas (du Nord). Le cluster de capteurs du réseau d’entreprises liées au télescope LOFAR est significativement étendu et renforcé, au bénéfice du secteur de pointe HTSM. D’autres clusters du Nord (consacrés notamment aux sciences de la vie, à l’eau, à l’agrobusiness et à l’énergie) profitent des résultats de cette étude. Le projet DOME va aussi participer à la réalisation du Centre européen de Radioastronomie pour Square Kilometre Array aux Pays-Bas. Enfin, DOME va permettre de nouer et de resserrer les liens entre les instituts des Pays-Bas et du reste du monde.

Pour toutes ces raisons, il n’est pas étonnant que DOME ait été explicitement désigné plusieurs fois comme « figure de proue » dans le rapport de l’équipe HTSM. Outre l’arrivée d’un nouveau centre de compétences international aux Pays-Bas, le projet DOME va avoir un impact stimulant sur d’autres instituts de premier plan et va donner un coup de fouet à l’innovation dans d’autres secteurs de pointe.

La collaboration au sein de DOME bénéficie du soutien financier du ministère EL&I et de la province de Drenthe.


Fin du communiqué de presse

Personnes de contact

Une tradition de collaboration
IBM a déjà collaboré avec ASTRON pour la conception, la technologie et la fabrication de puces. Ultrarapides et économes en énergie, elles étaient destinées au traitement analogique et mixte de signaux et ont été spécialement développées pour un prototype de SKA. En outre, les deux organisations ont collaboré pour l’implémentation de Blue Gene®, un superordinateur d’IBM actuellement utilisé pour collecter et analyser des informations de LOFAR. Les plans concernant la localisation de SKA ne sont pas encore achevés. L’Australie et l’Afrique du Sud sont toujours en lice : ces deux pays conviennent à l’installation des millions d’antennes nécessaires à la réception des signaux très faibles de l’univers.


Matériel iconographique
Vidéo sur YouTube :
http://www.youtube.com/watch?v=dvSnPhxe-8U&feature=youtu.be

Photos sur Flickr :
http://www.flickr.com/photos/ibm_research_zurich/sets/72157629212636619


À propos d’ASTRON
ASTRON est l’Institut hollandais de Radioastronomie, qui fait partie de l’Organisation hollandaise pour la Recherche scientifique (« Nederlandse Organisatie voor Wetenschappelijk Onderzoek » – NWO). ASTRON se donne pour objectif de susciter des découvertes en matière de radioastronomie via le développement de nouvelles techniques innovantes, l’exploitation d’installations radioastronomiques de premier plan et la recherche fondamentale en astronomie. Pour tout savoir sur l’Institut : www.astron.nl

À propos d’IBM
Pour avoir plus d’informations, rendez-vous sur www.research.ibm.com (US)

À propos de SKA
Les astronomes et les ingénieurs de plus de 70 instituts dans 20 pays ont participé à la conception de SKA, qui sera 50 fois plus sensible que les précédents radiotélescopes et plus de 10.000 fois plus rapide que les instruments actuels. Les scientifiques pourront ainsi faire des recherches sur la naissance des systèmes stellaires, des trous noirs et des champs magnétiques.
Le radiotélescope extrêmement puissant SKA sera doté de millions d’antennes afin de capter les signaux radio. Ces antennes formeront une zone de réception similaire à un kilomètre carré mais couvrant en réalité une gigantesque surface d’une largeur de plus de 3 000 km, soit plus ou moins la largeur de la partie continentale des Etats-Unis. SKA sera un télescope mondial dont les données seront traitées dans des centres du monde entier.

Note
* Sur base de 14.984 pétabytes par mois, http://en.wikipedia.org/wiki/Internet_traffic

Navigation dans le contenu