Corporate Service Corps

A Triple Benefit
Communities have their problems solved.
IBMers receive leadership training and development.
IBM develops new markets and global leaders.

Les compétences au service du développement

- Lancement de l'opération IBM Corporate Services Corps

Le Corporate Services Corps (CSC) ou Corps de Service Général IBM est une initiative lancée par Sam Palmisano en 2007. Elle est destinée à offrir la possibilité aux futurs leaders mondiaux et managers d'IBM de sortir du cadre habituel des affaires et de renforcer leurs qualités de leadership, en réalisant des projets dans des pays en voie de développement. Retrouvez plus d'informations sur cette initiative ainsi que les témoignages de deux collaborateurs qui vont vivre cette expérience hors du commun.

banniière de l'ICSC
Les IBMers sélectionnés doivent travailler sur des sujets décisifs pour l'avenir de la planète, tels que le développement économique, les problèmes environnementaux et l'accès à l'éducation.
Pour la première édition, les pays et projets retenus sont :

  • La Turquie (assistance aux communautés locales ayant pour objet l’aide au développement et à la croissance).
  • La Roumanie (assistance au Centre Roumain pour le Développement des Entrepreneurs et des Cadres).
  • Le Ghana (assistance aux PME locales pour leur permettre l'accès aux financements et favoriser leur croissance).
  • Les Philippines (assistance à la Chambre de Commerce de la ville de Davao).
  • La Tanzanie (assistance stratégique et organisationnelle à l'entreprise de micro-crédit Finca).
  • Le Vietnam (assistance aux PME pour le compte de la Chambre de Commerce de Danang).

photo de Ariane Huet-BroiseAriane Huet-Broise, Manager chargée de la satisfaction clients.

« C’est un très grand honneur et une fierté pour moi d’avoir été sélectionnée dans ce programme CSC. Honneur d’être parmi les 100 premiers sur plus de 5000 candidats et, fierté d’appartenir à une entreprise qui investit autant et aussi concrètement dans le « socio-économique » et plus particulièrement dans des pays qui n’ont pas encore pris le virage de la mondialisation et qui, pourtant, ont des atouts et un potentiel réels.

Ayant effectué une mission humanitaire à titre privé dans le système éducatif en Afrique, je peux dire que cette démarche d’aller vers les autres, de donner de son temps et de ses compétences est une aide réelle et durable. L’expérience qui nous est donnée par IBM CSC permettra d’atteindre un niveau supérieur et d’aider directement l’économie locale. Le bénéfice est triple : pour le pays, celui de recevoir une aide de professionnels IBMers pour consolider leurs projets et apprendre de nouvelles techniques ; pour IBM, celui de rayonner dans ces pays émergents, de savoir comment répondre à ces besoins si particuliers et de bâtir de nouvelles solutions pour de nouveaux marchés; et pour l’employé, celui d’apprendre à travailler avec humilité avec les autres et la satisfaction de savoir qu’on sert à quelque chose.

Je partirai au Ghana en octobre. Nous serons une équipe de 10 personnes, venant des quatre coins du monde, avec des expériences et des horizons très divers. Nous sommes déjà en train de constituer une équipe virtuelle, de nous connaître par tous les moyens technologiques (facebook, blog, calls, etc.), de rencontrer virtuellement tous les acteurs du projet (ONG locales, ONG américaines, étudiants,…) pour que; le jour J, nous soyons déjà à notre efficacité maximale. Nous serons alors amenés à vivre et travailler ensemble pendant un mois pour atteindre des objectifs essentiellement à long terme – faire progresser les PME en partenariat avec les universités. C’est un challenge fabuleux et passionant !

Il y a de plus en plus d’entreprises qui investissent dans l’humanitaire et c’est primordial pour bâtir notre futur. Mais l’échelle à laquelle le fait IBM est une première mondiale aux dires de toutes les ONG et c’est tout simplement hors du commun. Je remercie la Compagnie de me donner cette chance d’en faire partie. J’espère porter haut les couleurs de d’IBM France. Vivement que ça commence! »

photo de Jean-Charles GauthierJean-Charles Gautier, Chef de projet GBS AS COMMS.

« D’un point de vue personnel, je suis très heureux d'avoir été sélectionné et d’avoir la chance de participer à la première édition du CSC. Il s’agit pour moi d’un signal important de reconnaissance et d'investissement de la part d'IBM.

J'ai été littéralement époustouflé par les moyens mis en oeuvre pour ce programme ainsi que par l’exigence mise tant dans la sélection que dans la préparation actuellement en cours, pour certaines équipes dont le départ est prévu en juillet 2008.

J'attends essentiellement de cette expérience qu’elle me permette de travailler avec des personnes provenant d'horizons très différents (qu'ils soient locaux ou IBMers) et sur des sujets totalement inhabituels. Dans ce contexte exceptionnel nous devrons, plus que jamais, apprendre à créer de la valeur, grâce à l'union de nos idées, de nos histoires individuelles et de nos cultures.

Pour moi, la situation est assez comparable avec ce que nous vivons chaque jour chez nos clients : si nous ne faisons pas l’effort de comprendre leurs façons de penser, de prendre en compte leurs attentes et leurs contraintes, nous nous exposons à ce que nos propositions soient balayées d’un revers de main. C’est en quelque sorte le challenge qui nous attend dans chacun des pays : nous devrons imaginer des solutions adaptées à un environnement et à des enjeux qui nous sont étrangers.

Cela sera aussi l’occasion progresser du point de vue personnel sur tous les aspects liés à la mise en œuvre d’un projet dans un contexte international : travail en équipe et à distance, compréhension mutuelle, autonomie sur le terrain, ... ; le fait que le CSC se déroule dans des pays en voie de développement est également important pour moi et donne une dimension très concrète et stimulante à notre action.

J’attends tout cela avec impatience : d’abord avec la préparation, à partir du mois de juillet, puis en octobre, aux Philippines !»

%%sidebarspace%%